tueur bitcoin

Danemark : un tueur à gages payé en bitcoin

Actualités

Au Danemark, on a eu droit à fait divers vraiment insolite : un tueur à gages a été payé en monnaie virtuelle afin d’éliminer son compagnon. Maintenant on le sait tous donc qu’avec le bitcoin, on peut tout s’acheter : de l’or directement chez APMEX, des articles en vente sur les sites e-commerce et même des voitures, des îles ou des bijoux, bref toute une panoplie de choses. Mais ce que vient de faire cette femme est tout simplement hors norme : engager un tueur professionnel pour éliminer son compagnon.

Un paiement par monnaie virtuelle via Dark Net

Une danoise s’est donc rendue sur le fameux site du Dark Net qui est dénommé Crime Bay pour trouver un tueur à gages expert dans le domaine en lui proposant de tuer son partenaire en échange de BTC. Selon des sources fiables, la femme était prête à débourser 4.1 BTC pour ce job criminel mais à condition que le tueur use d’une arme silencieuse et qu’il puisse éliminer la cible en un seul coup. Mais heureusement, l’action n’a pas pu aboutir jusqu’à la fin car le fameux « Hitman » qu’elle voulait engager était en réalité un faux. La femme a donc été arrêtée par la police et a été accusée de complicité de meurtre avec une peine de 6 ans de prison.

La nécessité d’une lutte contre le cryptocrime

Face aux utilisations frauduleuses ou criminelles des crypto monnaies, l’Union européenne a donc décidé de lutter contre le cryptocrime. Toutefois, cela n’a pas empêché son utilisation illégale. Mis à part cette histoire d’assassinat payé en BTC, il y a également eu d’autres histoires invraisemblables comme l’homme qui a été kidnappé et qui s’est vu voler son portefeuille numérique d’une valeur de 1.8 million de dollars en ether ; ou de celui d’un businessman avec 450 BTC. Avec leur explosion et leur popularité, il n’est pas rare de voir les crypto monnaies impliquées dans des histoires de vol ou de crime. A suivre de très près !

En effet, il n’est pas rare de constater que les crypto monnaies sont utilisées à des fins assez douteuses. Le gouvernement lui-même, trop impliqué dans des soucis plus graves comme le terrorisme ou la cause environnementale, oublie trop souvent de voir que les monnaies virtuelles ont un réel impact sur le quotidien des gens. A force de manquer de suivi et de règlementations strictes, ce genre de faits divers risque d’être assez fréquents, ce qui pourraient être dangereux pour la population.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *