Trade.io finance une recherche de pointe sur la technologie « des registres distribués » ( Distributed Ledger Technology) à l’Université de Nicosie

Actualités

trade.io est ravi d’annoncer qu’elle finance deux recherches post-doctorales à l’Université de Nicosie pour se concentrer sur la recherche avancée en technologie des registres distribués (DLT). Plus précisément, trade.io soutiendra la recherche post-doctorale à l’Université de Nicosie dans les domaines suivants : 1) la technologie des registres distribués, avec un accent particulier sur les chaînes latérales et l’interopérabilité inter-chaînes, et 2) les meilleures pratiques de gouvernement d’entreprise de jetons intelligents et mise en œuvre.

Avec cette initiative importante, trade.io démontre son engagement à améliorer l’état de l’art dans le domaine DLT en soutenant le personnel académique de haut niveau pour poursuivre des sujets qui amélioreront la fonctionnalité, l’interopérabilité et la gouvernance des technologies blockchain.

Le PDG de trade.io, Jim Preissler, a déclaré à propos de l’accord : « Il s’agit sans aucun doute d’un développement majeur pour nous, car il permet à trade.io d’accéder aux cerveaux les plus brillants et les plus innovants du domaine de la blockchain et la monnaie digitale. L’Université de Nicosie a adopté la technologie blockchain depuis 2013, étant la première à accepter le bitcoin pour les frais de scolarité et à publier des certificats académiques sur la blockchain ». M. Preissler a poursuivi : « Elle a également été la première université au monde à offrir des cours et un programme d’études universitaires accrédités dans ce domaine (MSc en monnaie numérique) et est considéré comme leader mondial du milieu universitaire dans ce domaine.

Antonis Polemitis, PDG de l’Université de Nicosie, a commenté cette collaboration : « Nous saluons et félicitons la volonté de trade.io de financer et de soutenir la recherche technique sur certains des sujets les plus intéressants (et les plus difficiles) de la technologie des registres distribués (DLT). Nous sommes particulièrement intéressés par poursuivre la recherche et le développement dans ces domaines qui seront bénéfique à la communauté et à l’ensemble du domaine. Compte tenu de la croissance rapide de la valeur globalement en transaction sur les blockchains, il est essentiel que les entreprises dans ce domaine contribuent, financièrement et techniquement, à la recherche académique de base sur les technologies qui soutiennent ce nouveau domaine. »

L’appel à candidatures des chercheurs post-doctoraux dans le cadre de ce programme sera ouvert le 4 décembre sur : www.digitalcurrency.unic.ac.cy .trade.io construit une plate-forme d’échange basée sur la blockchain pour la crypto-monnaie et les actifs financiers traditionnels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *