La traque de l’usage illégal du Bitcoin par le trésor américain

Actualités

Généralement, l’Etat américain est un acteur vraiment important et influent dans le domaine de la crypto-monnaie. Courant mois de juillet, la SEC avait annoncé dans les médias que des ICO étaient perçues comme des instruments financiers à part entière. Après cette déclaration, la plupart de ces levées de fond furent prohibées aux habitants du pays.

Une enquête sur une utilisation illégale du Bitcoin

Il est à noter que le secrétaire du département du Trésor américain Steven Mnuchin, a clairement déclaré que son cabinet était en train de faire une enquête sur les applications illégales de la monnaie cryptographique la plus connue dans le monde : le Bitcoin. En effet, dans le cadre de cette investigation, le but est surtout de s’assurer que la monnaie numérique n’est pas usée à des fins illicites aux yeux de la loi. Une interview avec Yahoo Finance a même abouti en novembre 2017, a un fait selon lequel que l’utilisation « illégale » du Bitcoin doit être étudiée très scrupuleusement pour s’assurer que le « dark web » n’est pas commandité par cette monnaie. C’est une préoccupation très importante pour tous les dirigeants et en particulier pour l’Etat Américain.

Le Trésor a même annonce publiquement qu’il avait un « plan d’action » pour examiner les pratiques de numérisation des monnaies au sein même du Financial Crimes Enforcement Network des Etats-Unis. Dans le même communiqué, l’agence a noté que cet audit était fortement connecté à la stratégie du FinCEN dans la lutte contre les risques de blanchiment d’argent et du financement du terrorisme avec la crypto-monnaie.

Des discussions au niveau international

Dans une entrevue Steven Mnuchin a affirmé que les interrogations liées à l’usage du Bitcoin étaient au premier plan dans les discussions avec leurs homologues au niveau international. De plus, toutes les plateformes de trading de la monnaie virtuelles aux Etats-Unis doivent répondre à tous les critères et exigences Know Your Customers et de la Bank Secrecy Act. Il est impératif de prévenir et de lutter contre des fléaux comme la fraude ou encore le blanchiment d’argent. Comme il l’a énoncé : « Donc, si vous êtes un négociant de Bitcoins aux États-Unis, vous avez les… critères du client et les exigences BSA. Ce sont là des questions dont je discute avec tous mes homologues internationaux. Notre premier problème, c’est de nous assurer que ces fonds ne sont pas utilisés pour des transferts de fonds illicites. »

On précisera que l’IRS use d’un traqueur de Bitcoin depuis 2015 pour déceler toutes les fraudes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *