Une utilisation de blockchain pour distribuer du cannabis au Canada

Actualités

ibm cannabisCe n’est plus un secret pour tout le monde qu’IBM s’investit grandement dans le domaine de la chaîne de blocs et propose une plateforme commerciale pour les sociétés ainsi que tous les développeurs dont par exemple HSBC et la Société Générale. En relation avec cela, une nouvelle a donc été annoncée, selon laquelle, le Canada se lance dans la légalisation de la marijuana dans l’ensemble de son territoire l’année prochaine et toutes les provinces discutent sur les meilleures manières dont il faut procéder. Les sources locales ont en effet confirmé cette proposition que le cannabis non médicale sera de mise d’ici le mois de juillet 2018. Pour ce faire, IBM a opté pour l’usage de la technologie blockchain pour simplifier le suivi du marché de ce « stupéfiant ».

Pourquoi le blockchain est un procédé idéal ?

La société a répondu à la consultation publique de la Colombie-Britannique alors même que l’Etat est déjà en train de produire et de vendre du cannabis. Son idée ? Mettre en fonctionnement une blockchain afin de garantir la sécurité de ses clients, ainsi qu’une règle simple et fiable jusqu’à la vente. La blockchain recèle de multiples avantages. En effet, elle est de nature décentralisée, elle est transparente et surtout elle permet de lutter contre les fraudes et les usurpations d’identité. Tout au long donc de la chaine d’approvisionnement, la blockchain est ainsi la solution idéale. Elle garantit la sécurité des consommateurs tout en assurant un contrôle accru de la réglementation « semence-vente ».

IBM atteste donc que cette technologie permettrait à l’Etat d’avoir une main mise sur la vente et l’approvisionnement de ce stupéfiant et préviendrait ainsi les ventes sur le marché noir. De sa culture à son arrivée chez le client, elle offre une très grande surveillance. Toutes les transactions au sein même du système pourront être examinées.

L’apogée du « crypto weed »

Cette décision d’IBM a conduit à faire réagir des altcoins centrés sur la marijuana comme le Potcoin par exemple. Les traders appellent cela plus communément « pump and dump » pour signifier que la monnaie virtuelle « atteint des sommets ». Ici, elle simplifie les échanges de l’industrie et a une croissance de plus de 700%. En effet, depuis quelques mois, le coût d’un Potcoin varie entre 0.06 et 0.08 dollars, après un pic à 0.17 dollars en juin. La hausse soutenue par Ibm grâce à la technologie blockchain dans l’industrie du cannabis, a fait monter le Potcoin à 0.56 dollars avant une baisse à 0.16 dollars. D’autres altcoins centrés sur ce stupéfiant ont également connu une hausse, comme Hempcoin ou Cannacoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *